Cuir, fourrure, plumes ...

Plumes : doudounes, couettes, oreillers…

22 novembre 2014

La Hongrie, la Pologne et la France produisent et collectent 93% de la production mondiale de plumes, destinées à rembourrer nos doudounes, couettes et oreillers.

Plumer un palmipède vivant (oie, canard, cygne…) a été interdit en 1999 par le Conseil de l’Europe. Seul le plumage des carcasses est autorisé. « Mais la qualité des plumes est nettement moins bonne », explique un éleveur français qui souhaite rester anonyme. À la différence du plumage sur oie vivante qui se fait à sec, le plumage d’une carcasse nécessite de tremper la bête, une fois tuée, dans de l’eau bouillante pour pouvoir la plumer.

Aujourd’hui, 80% des oies dans le monde, dont la France, sont donc plumées vivantes, en toute illégalité.

Oie plumée vivante.

Oie plumée vivante.

Les vétérinaires interrogés sur le sujet parlent de pure torture. Ces oiseaux peuvent subir ce châtiment jusqu’à quatre fois au cours de leur vie. Les producteurs attendent que leurs plumes repoussent, puis récidivent. Les oies ont la peau à vif, souvent arrachée, des os cassés pendant qu’on les manipule de force… Au bout de trois ou quatre fois, elles meurent d’infection et d’épuisement.

Plumage d'oies vivantes pour doudounes, couettes et oreillers.

Plumage d’oies vivantes pour doudounes, couettes et oreillers.

Lorsque leurs plumes ne repoussent plus de bonne qualité, ces mêmes oies sont également souvent réutilisées pour la production de foie gras, ou elles sont torturées par gavage puis tuées.

Gavage des oies pour la production de foie gras.

Gavage des oies pour la production de foie gras.

Afin de stopper les tortures que subissent les oies, les associations de protection animale encouragent les consommateurs à éviter les produits à base de plumes et de duvet.

Les matières synthétiques actuelles possèdent toutes les qualités requises pour s’y substituer, et nous tenir chaud tout l’hiver.

Vous trouverez des doudounes ici, des couettes ici et des oreillers ici.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply