Protection animale

Discours puissant sur la protection animale !

3 avril 2015
image

L’un des discours les plus puissants en faveur de la protection animale et du végétarisme.

Intervention de Philip Wollen sur le sujet : « Animals should be off the menu ».
Lors du Intelligence Squared Debate au Wheeler Center de Melbourne, printemps 2012.

« Les animaux doivent-être retirés du menu, car ce soir ils crient de terreurs dans les abattoirs, les caisses et les cages… vils goulags, ignobles de désespoir.
J’ai entendu les cris de mon père mourant, son corps ravagé par le cancer qui l’a tué, et je me suis rendu compte que j’avais déjà entendu ces cris par le passé. Ceux des animaux dans les abattoirs… les yeux arrachés et les tendons coupés. Leurs cris étaient ceux de mon père.
J’ai découvert que dans la souffrance, nous sommes tous égaux. Et dans la capacité à souffrir, un chien est un cochon, est un ours… est un enfant. »

« Seulement 100 milliards de personnes ont vécu sur Terre. 7 milliards y vivent aujourd’hui. Et nous torturons et tuons 2 milliards d’animaux chaque semaine.
10.000 espèces sont anéanties chaque année par les actions d’une seule. Nous sommes maintenant à la sixième extinction de masse de l’histoire cosmologique. Si un autre organisme agissait ainsi, les biologistes l’appelleraient « un virus ».
Victor Hugo a dit : « Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue. » Les droits des animaux sont aujourd’hui la plus importante question de justice sociale, depuis l’abolition de l’esclavage. »

« Il y a plus de 600 millions de végétariens dans le monde. C’est plus grand que les Etats-Unis, l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Canada, l’Australie et la Nouvelle Zélande réunis. Si nous étions une nation, nous serions plus grands que les 27 pays de l’Union Européenne. Malgré cette empreinte massive, nous sommes toujours étouffés par ces cartels tapageurs, qui chassent, abattent et tuent, croyant que la violence est la réponse, alors qu’elle ne devrait même pas être une question. »

« L’industrie de la viande tue comme une arme de destruction massive. Elle tue les animaux, nous et nos économies. La bonne nouvelle est que nous n’avons pas besoin de partir en guerre contre elle, nous avons juste à arrêter d’acheter et de manger cette viande. »

« La viande provoque un large éventail de cancers et de maladies cardiaques. Peut-on au contraire nommer une maladie causée par un régime végétarien ? Les Universités de Cornell et d’Harvard confirment que la quantité optimale de viande pour une alimentation saine est précisément… ZÉRO. »

« L’eau est le nouveau pétrole. Les nations partiront bientôt en guerre pour elle. Les aquifères souterrains, qui ont pris des millions d’années pour se remplir, sont à sec. Et il nous faut 50.000 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande de boeuf. »

« Aujourd’hui, 1 milliard de personne ont faim et 20 millions en mourront. Réduire la viande de seulement 10% permettrait de nourrir 100 millions de personnes. Ces mêmes personnes qui élèvent notre bétail alors que leurs enfants meurent dans leurs bras. Suis-je le seul à voir cela comme un crime ? Chaque morceau de viande que nous mangeons est une gifle au visage d’un enfant affamé. »

« Les animaux ne sont pas seulement d’autres espèces, ils sont d’autres nations. Et nous les assassinons à notre propre péril. La paix n’est pas seulement l’absence de guerre, c’est aussi la présence de justice. Et la justice doit être aveugle face à la race, la couleur, la religion ou l’espèce. »

« La Terre peut produire assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous. »

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply